Lorsque le chef d’entreprise est soudain dans l’incapacité de travailler

Lorsque le chef d’entreprise est soudain dans l’incapacité de travailler

Dans les PME, le chef d’entreprise est indispensable. Son absence soudaine peut mettre la société en péril. Heureusement, il existe maintenant une aide pour remédier à ce genre de situations.

 

Mercredi matin, 6h45. Jürg S. prend l’autoroute pour se rendre à une réception de construction lorsqu’un camion surgit devant lui. Le carreleur freine à fond, mais ne peut empêcher la collision. Sa dernière pensée va à son entreprise: «Que va-t-elle devenir sans moi?»

Le destin de leur entreprise est entre leurs mains

Il arrive étonnamment souvent que des chefs d’entreprise de PME soient soudain dans l’incapacité de travailler. Les conséquences sont alors fatales pour l’entreprise. En effet, le destin de leur société repose généralement sur eux: en tant que plaque tournante de leur entreprise, ils coordonnent les commandes, acquièrent de nouveaux clients, prennent en charge le contrôle de la qualité et travaillent eux-mêmes très activement.

Choc au petit matin

8h02: Regula S., la femme du carreleur, est attablée devant un café dans sa cuisine lorsqu’on sonne à la porte: deux policiers se présentent. Ils lui apprennent que son mari a eu un grave accident et qu’il est dans le coma. Personne ne peut lui dire dans combien de temps il va se réveiller. Regula se cramponne à sa tasse de café. Le monde s’arrête de tourner. Comment va-t-elle pouvoir annoncer la nouvelle à ses enfants?

«Sans moi, l’affaire ne peut pas tourner.»

En l’absence du chef d’entreprise, l’entreprise peut rapidement sombrer dans le chaos. Un dommage substantiel se produit souvent déjà au bout de quelques jours. Si l’incapacité de travailler se prolonge pendant plusieurs semaines, cette absence peut même menacer l’existence de l’entreprise. De nombreux patrons travaillent d’ailleurs à l’hôpital, car ils se disent non sans raison: «Sans moi, l’affaire ne peut pas tourner.» Mais il peut arriver aussi qu’ils ne puissent plus communiquer. Dans ce genre de situations, l’Assurance Entrepreneur permet à l’entreprise de poursuivre son activité.

Les informations importantes sont documentées - Les accès sont sécurisés

Le thème récurrent est souvent la gestion des informations: Quelles sont les commandes en attente pour les prochaines semaines? Quel est le mot de passe du programme de messagerie où sont saisis tous les contacts et les délais? Quelles sont les factures encore ouvertes? Qui doit assurer la suppléance en cas d’urgence? Quand et comment les clients doivent-ils être informés? Dans l’Assurance Entrepreneur, le chef d’entreprise peut documenter toutes ces informations dans un plan d’urgence défini en ligne. Si ce plan est déclenché, toutes les informations importantes destinées aux personnes autorisées ainsi qu’à l’épouse sont consultables immédiatement. Il en va de même si l’ordinateur portable brûle dans l’accident.

Faire ce qu’il faut en cas d’urgence

8h45: Le spécialiste des crises, Christian D. apprend qu’un plan d’urgence a été déclenché. Au bout de quelques minutes, Regula S., la personne de confiance, a accès à toutes les informations. Darko L., le contremaître, est nommé pour remplacer Jürg S. et reçoit les procurations nécessaires. Deux collaborateurs se disent prêts à faire des heures supplémentaires afin de pouvoir terminer la commande en cours dans les délais. Regula S. sait par le plan d’urgence que son mari a prévu de recourir à toutes les possibilités offertes sur le plan médical. Le surlendemain, le spécialiste des crises discute avec le suppléant et la femme de Jürg S. au sujet de la future organisation. Une intérimaire viendra aider Regula S. au bureau. Une entreprise de construction amie va également prendre en charge une partie de la nouvelle grosse commande. L’entreprise pourra ainsi continuer à fonctionner.

Une aide active

Les semaines suivantes défilent: Regula S. passe son temps à courir entre l’hôpital, sa famille et l’entreprise. Soutenu par le spécialiste des crises, Darko L. a informé tous les collaborateurs de la situation. Il organise les interventions, se rend de chantier en chantier et éprouve de plus en plus de respect pour le travail de son chef. Il discute de sujets importants avec le spécialiste des crises et profite de son expérience. Cela l’aide à prendre les bonnes décisions. Pourtant, certains donneurs d’ordre ont modifié leurs projets. Heureusement, grâce à la prestation en capital qui a été fixée, les salaires sont assurés pour les mois suivants.

La crise est une chance

Les spécialistes des crises le savent bien. Dans les situations de crise, la fiabilité et la continuité sont décisives afin que les clients et les partenaires commerciaux ne perdent pas confiance. La plupart des donneurs d’ordres se montrent souvent compréhensifs et étonnamment flexibles. Mais, ils attendent une communication transparente au bon moment et une gestion professionnelle de la situation. Si tel est le cas, l’entreprise sort même renforcée de la situation de crise: une grande solidarité se crée en interne et les donneurs d’ordres se rendent compte que la société reste proche de sa clientèle même dans les pires circonstances.

Retour dans l’entreprise

Quatre semaines plus tard, Jürg S. arrive au bureau avec un grand sac de croissants. Certes, il marche encore avec des béquilles, mais il est à nouveau capable de diriger l’entreprise. Dès le matin, il réunit tout le personnel et remercie chacun de son grand engagement durant les semaines qui viennent de s’écouler. Il sait qu’il revient dans une entreprise saine. Il le doit à ses collaborateurs et à l’Assurance Entrepreneur.

Poursuivre l’activité

Avec la nouvelle Assurance Entrepreneur de Zurich, les entreprises sont protégées lorsque leur chef est soudain dans l’incapacité de travailler. Grâce à l’application en ligne, un plan d’urgence garantit que l’entreprise continuera à fonctionner de manière professionnelle. Un spécialiste des crises aide à mettre en œuvre le plan d’urgence. Et, avec une prestation en capital, l’entreprise peut couvrir ses liquidités.