Faites un pied de nez à la grippe

Faites un pied de nez à la grippe

Elle fait partie de l’hiver, au même titre que Noël, les jours qui raccourcissent et le brouillard: je veux parler de l’épidémie de la grippe. Et lorsque l’on attrape la grippe, il est difficile de s’en débarrasser. Voici comment vous protéger et protéger les autres.

En théorie, la grippe est une maladie virale des voies respiratoires relativement bénigne. Elle surgit par vagues de décembre à mars et les personnes touchées peuvent généralement incuber la maladie pendant plusieurs jours. Le risque de contagion est toutefois très élevé. La grippe a donc des conséquences économiques considérables. Pour certains groupes de personnes, elle peut même devenir dangereuse.

Un danger pour les groupes à risque

Les complications d’une grippe peuvent être dangereuses pour les groupes à risque comme les personnes âgées, les femmes enceintes, les jeunes enfants ou les personnes atteintes de maladies auto-immunes, si les poumons, le cerveau ou le cœur sont atteints, par exemple. Il est donc d’autant plus important d’éviter la contamination, pour votre propre santé et par égard pour les autres.

Voici comment les virus se transmettent

Toute personne voulant se protéger doit savoir comment la maladie se contracte. Il suffit que quelques gouttelettes provenant d’une toux, d’un éternuement ou de la parole arrivent dans l’air et soient respirées par quelqu’un d’autre pour que le virus se propage d’une personne à une autre. Les virus peuvent également se transmettre via une chaîne de points de contact. C’est ce que l’on appelle l’infection par contact, lorsque l’on se serre les mains par exemple. De plus, les virus s’accrochent aux surfaces lisses, comme les poignées de porte ou les rampes d’escalier. Ils peuvent subsister jusqu’à deux jours. Les agents pathogènes peuvent donc rester en embuscade quasiment partout pendant toute la période de la grippe. Vous pouvez toutefois vous protéger si vous suivez les conseils suivants:

Voici comment se protéger contre une contamination

Hygiène: Très important à partir de maintenant

Lavez-vous les mains avec du savon ou désinfectez-les plusieurs fois par jour. En effet, les virus peuvent se propager lorsque l’on s’embrasse, lorsque l’on se serre la main, en ouvrant une porte, ou se tenant dans le tram, par exemple. Vous pouvez également l'attraper en utilisant les téléphones et les claviers d’ordinateur communs.

Une bonne alimentation pour une bonne protection

Buvez au moins deux litres d’eau ou de thé non sucré par jour. Mangez encore plus de légumes et de fruits et veillez à absorber une quantité suffisante de vitamines B, C, D et de zinc. Autorisez-vous, par exemple, du bouillon de poule car il contient beaucoup de zinc. Pour les végans: le pain complet, les graines de courge et les flocons d’avoine possèdent également une forte teneur en zinc.

Se maintenir en forme pour rester en bonne santé

Faire régulièrement de l’exercice aide le système cardiovasculaire à rester en forme et augmente les défenses immunitaires. Les sports d’endurance permettent d’accroître les différentes cellules immunitaires. Une promenade à l’air frais fait du bien et aura des répercussions positives sur votre humeur.

Un bon environnement pour protéger le corps

Humidifiez l’air ambiant. En effet, l’air sec dessèche les voies respiratoires et permet aux agents pathogènes de pénétrer plus facilement par le nez ou la bouche. Un spray nasal humidifiant aide à stabiliser les défenses immunitaires naturelles du corps.

Grippe ou refroidissement? Voici les différences typiques

  Grippe Refroidissement
Évolution Apparaît soudainement (sensation de chaleur, fièvre, manque de force, frissons), rapide dégradation Début de maladie lent, détérioration lente
Fièvre Forte fièvre, frissons et accès de sueurs Température élevée / légère fièvre
Douleurs musculaires et articulaires Forts Faibles à aucune
Maux de tête Forts Légers
Fatigue et abattement Fort abattement, épuisement persistant Fatigue
Toux Toux sèche, souvent douloureuse Tout d’abord toux d’irritation, puis apparition de glaires
Rhume Plutôt rare Rhume, éternuements, nez bouché ou qui coule
Maux de gorge Forts Légers à forts

Et si vous l’attrapez quand même

Faites attention aux autres

Si vous ressentez les symptômes de la grippe, restez impérativement à la maison et évitez tout contact avec les autres. Si vous vous sentez suffisamment bien, peut-être pouvez-vous effectuer les tâches les plus urgentes depuis chez vous. Mais ceci n’est pas vraiment reposant.

Préservez votre entourage

Toussez dans l’intérieur de votre coude et utilisez des mouchoirs en papier que vous jetterez immédiatement après utilisation. Réduisez le risque de contamination dans votre famille en dormant le plus possible dans une autre pièce. Aérez régulièrement pour limiter la concentration des virus dans l’air.

Voici comment se rétablir plus rapidement

Buvez le plus possible et offrez à votre corps le repos dont il a besoin. Renoncez à l’alcool et à la nicotine et rincez votre nez à l’eau salée. Offrez à vos voies respiratoires une inhalation bienfaisante à la vapeur d’eau.

Que peuvent faire les cadres?

  1. Servez de modèle

    Communiquez clairement que les collaborateurs qui ont le nez qui coulent et qui toussent en permanence ne doivent pas venir travailler et restez également chez vous si vous êtes malade. En effet, une personne à moitié malade qui va travailler, contamine ses collègues, risque de commettre des erreurs et nuit à sa santé. 
  2. Montrez-vous compréhensif avec les jeunes parents

    Soyez compréhensifs si de jeunes parents doivent rester chez eux car leurs enfants sont malades. Ils vous en seront reconnaissants par une plus grande loyauté et ils risquent également de moins tomber malades à cause du stress et de l’épuisement.
  3. Organisez les remplacements

    Assurez-vous que chaque collaborateur puisse se faire remplacer. Vous éviterez la panique si quelqu’un venait à manquer. D’autre part, les malades pourront se reposer sur leurs deux oreilles sans se faire de soucis s’ils savent que quelqu’un se charge de leur travail
  4. Entretenez le dialogue

    Si un employé manque effectivement à l’appel plus souvent que prévu, cherchez à comprendre pour quelles raisons en engageant le dialogue avec lui. Une situation de vie difficile affaiblit peut-être ses défenses immunitaires ou il a éventuellement un problème pour lequel il aurait besoin de votre aide.
  5. Promouvez les mesures d’hygiène

    Un petit effort pour de grands effets: placez un désinfectant pour les mains à l’accueil et dans les toilettes. Ceci permet de réduire le risque de contagion entre les collaborateurs.

Exclusion légale


Cet article aborde un sujet de santé et doit être considéré comme une information générale. Il n’a pas pour vocation d’établir un diagnostic personnel et ne remplace pas l’avis d’un médecin. En cas de troubles de santé, veuillez consulter un médecin ou demandez conseil à votre pharmacien.