Hockey sur glace: être intelligent en jouant et en se protégeant intelligemment

Hockey sur glace: être intelligent en jouant et en se protégeant intelligemment

Tout le monde en parle – l’attaquant de l’équipe nationale Nino Niederreiter assure la promotion de Zurich avec son sourire bleu. Mais derrière ce sourire se cache bien plus qu’une simple assurance auto: un protège-dents peut s’avérer indispensable pour les joueurs de hockey.

Cette saison, l’équipe nationale de hockey sur glace va encore plus loin en jouant sur la glace avec un nouveau protège-dents bleu. Toutefois, cette campagne commune de Zurich et Swiss Ice Hockey va bien au-delà de la simple protection des belles dents de nos joueurs. Cette action bleu glacé veut montrer à quel point il est important pour les joueurs d’opter pour la bonne protection. Peu importe qu’ils soient débutants ou professionnels, en entraînement ou à un match national – le protège-dents est au hockey sur glace ce que le protège-tibia est au football, ce que la genouillère est au volleyball ou ce que le casque est au ski.

Une protection bleue pour des dents blanches

Un joueur de hockey sur glace sans protège-dents peut perdre une ou deux dents au cours de sa carrière, cela arrive souvent. En effet, même un choc relativement léger sur la bouche peut casser une dent.

Le protège-dents protège plus que les dents.

Un bon protège-dents peut réduire le risque de dommages dentaires de 60%. C’est pourquoi le Dr Jean-Claude Küttel, médecin de l’équipe nationale suisse de hockey sur glace, recommande à tous les joueurs une protection à partir de huit ans.

Aussi et surtout, le protège-dents peut diminuer les commotions cérébrales,

ce qui n’est pas rien pour les hockeyeurs: ils pratiquent l’un des sports les plus rapides et les plus physiques au monde. Même si les hockeyeurs jouent avec fair play et respect, il y a toujours des affrontements violents. Ainsi, le défenseur de l’équipe nationale Dominik Schlumpf, se donne souvent corps et âme pour repousser le palet. C’est aussi important que le pain pour le boulanger.

Avec un tir franc, le palet peut atteindre une vitesse d’environ 160 kilomètres par heure.

«Avec un tir franc, le palet peut atteindre une vitesse d’environ 160 kilomètres par heure, ce qui, en cas d’impact sur la mâchoire inférieure, peut faire tomber les dents.» «C’est pourquoi le protège-dents est si important. Il atténue le choc en répartissant la force sur la mâchoire», explique Küttel, «Et plus on atténue l’énergie des chocs ou les mouvements brusques de la tête, plus on limite les mouvements du cerveau, ce qui réduit le risque de commotion cérébrale.» Néanmoins, Küttel tient à souligner que le protège-dents permet certes de réduire ce risque, mais pas de l’exclure.

Un protège-dents sur mesure

Le plus souvent, une commotion cérébrale guérit sans conséquences avec un traitement approprié. Néanmoins, c’est une blessure à prendre au sérieux. Aujourd’hui, c’est un fait connu et de nombreuses mesures préventives sont entreprises: ainsi, par exemple, les jeunes hockeyeurs doivent porter une protection totale du visage jusqu’à leurs 18 ans et le protège-dents est obligatoire entre 18 et 20 ans. En outre, les mesures d’information et de sensibilisation de Swiss Ice Hockey font effet car même sans obligation, bon nombre de joueurs porte un protège-dents par propre conviction. Le Dr Jean-Claude Kütell le constate également: «La plupart des joueurs de l’équipe nationale portent une protection.» Les joueurs de l’équipe nationale Dominik Schlumpf et Lino Martschini vont même jusqu’à aller chez le dentiste en se faisant filmer par les caméras afin que Zurich leur fabrique un protège-dents bleu.

Mon enfant a-t-il besoin d’un protège-dents sur mesure?

En général, les adultes portent un modèle sur mesure mais un modèle standard suffit pour les jeunes. Néanmoins, le médecin de l’équipe nationale de hockey sur glace, le Dr Jean-Claude Küttel, recommande un modèle sur mesure également pour les enfants et les jeunes, à adapter chaque année au fur et à mesure qu’ils grandissent. D’ailleurs, il existe également des protège-dents pour les porteurs de bagues, que l’on peut faire fabriquer par son dentiste.