L’amour sur son lieu de travail

L’amour sur son lieu de travail

Quel est le plus grand site de rencontres de Suisse? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas des plateformes de rencontres, mais bien du lieu de travail. C’est ainsi que se sont rencontrés Dan Schnider et Jasmin Burkhalter. Aujourd’hui, ils nous racontent leur expérience en tant que couple travaillant dans la même entreprise.

Avant toute chose, Kaya a faim. Papa Dan Schnider attrape l’écharpe d’allaitement dans la poussette d’un geste assuré et la noue autour de sa partenaire, Jasmin Burkhalter. Elle peut ainsi allaiter sa petite fille de trois mois en toute discrétion. Cela saute aux yeux: Dan et Jasmin forment une équipe bien rodée. L’émerveillement des deux jeunes parents pour leur bébé est palpable.

Nous avons mené cet entretien à la cafétéria de Zurich Suisse à Oerlikon. Dan et Jasmin ont souhaité partager l’histoire de leur rencontre: au travail, comme certainement bien d’autres couples. Pendant ce temps, la petite Kaya est confortablement installée dans sa poussette et nous regarde avec des yeux emplis de curiosité.

Premier baiser au Kaufleuten

«Notre rencontre est le fruit du hasard», raconte Dan Schnider. À 39 ans, Dan est conseiller marketing dans l’équipe «Campaign & Project Management» chez Zurich Suisse et gère plus de 40 agences générales. Jasmin Burkhalter (38 ans) travaille aujourd’hui dans l’équipe «Sponsoring & Live Marketing» et organise des événements en tout genre. Mais en 2015, elle travaillait encore dans une autre division. C’est donc par pur hasard qu’elle s’est retrouvée dans la même équipe de pétanque que Dan Schnider lors d’un tournoi amical organisé à l’occasion d’une fête d’été par un agent général. Dès lors, ils échangent quelques mots lorsqu’ils se croisent dans le couloir ou à la cantine de l’entreprise. Ce n’est qu’à la fête de Noël qu’ils prennent réellement le temps de discuter. Ils décident alors de se donner rendez-vous au marché de Noël le 23 décembre. Ils se rendent ensuite au club Kaufleuten de Zurich, où Dan travaillait en temps que portier pendant ses études. «C’est là, dans la mezzanine que nous nous sommes embrassés pour la première fois», se souvient Dan. Un an et demi plus tard, Jasmin s’installait chez lui. 

«Nous sommes heureux de partager notre quotidien»

Depuis, Dan et Jasmin prennent tous les jours la voiture ensemble de Berikon AG à Zurich. Leurs postes de travail se trouvent dans des open spaces voisins; parfois, ils s’installent même ensemble. Le travail est un sujet souvent abordé à la maison aussi. «Je lui demande constamment si ce n’est pas usant», explique Dan Schnider. «Mais je trouve que c’est extrêmement précieux. Jasmin me comprend à 100 pour cent, nous nous conseillons mutuellement lorsque nous rencontrons des difficultés et tempérons les ardeurs de l’autre si nécessaire.» Jasmin Burkhalter ajoute: «Nous sommes vraiment heureux de pouvoir partager nos expériences professionnelles. Je suis convaincue qu’il s’agit d’un atout considérable, également pour l’entreprise.» Pendant son temps libre, le couple passe également de nombreux moments ensemble: Jasmin Burkhalter est instructrice de monster truck et aime partager sa passion avec Dan Schnider. Jasmin et Dan sont également de grands sportifs. Début 2019, ils ont décidé de supprimer les glucides de leur alimentation – ensemble, naturellement.

Un prénom indien

Le couple se partage équitablement l’éducation de la petite Kaya, et ce depuis les premiers jours: «En tant que mère, j’avais neuf mois d’avance sur le plan émotionnel. C’est pourquoi il était important pour moi que la petite soit auprès de son père dès la naissance pour créer un contact physique et ainsi un lien», explique Jasmin Burkhalter. Elle lui a également laissé le choix du prénom de l’enfant. Il n’y avait aucun doute, le nom devait être d’origine indienne puisque Dan Schnider est un quart Cheyenne. Quatre noms se sont alors détachés: «Parmi les quatre noms retenus, trois étaient très doux et tendres. Mais lorsque notre fille est née, elle a aussitôt montré une grande force de caractère. C’est pour cette raison que j’ai choisi Kaya, qui signifie 'sœur pleine de sagesse' ou encore 'celle qui conseille'.»

C’est papa qui donnera le premier repas

En avril 2020, Jasmin Burkhalter reprendra son poste dans l’équipe à hauteur de 70 pour cent. Le championnat du monde de hockey sur glace de Suisse monopolisera alors totalement les esprits.  Son partenaire restera à la maison pendant six semaines, donnera son premier repas à Kaya et s’occupera également de la phase d’adaptation à la crèche. L’égalité des chances est en effet une évidence pour le couple. «Et Zurich nous permet de partager les rôles», souligne Jasmin Burkhalter. Elle-même a pu profiter d’un congé maternité de 20 semaines. Dan prendra quant à lui trois semaines de congé et a encore trois semaines de vacances qu’il lui reste de l’année dernière. Depuis 2020, les pères jouissent de six semaines de congé paternité chez Zurich, précise Dan Schnider: «Je trouve cette initiative appréciable, car les pères ont ainsi l’opportunité de développer une nouvelle relation avec leur enfant – et de s’occuper de leur partenaire après un accouchement particulièrement difficile, par exemple.»

Une bonne couverture, même pour les couples non mariés

Jasmin Burkhalter apprécie également la flexibilité offerte par Zurich: «J’ai pu décider de ma date de retour dans l’entreprise et de mon taux d’occupation. C’est un immense privilège.» Par ailleurs, Zurich a soutenu le couple dans la planification de leur prévoyance: «Nous voulons garantir la sécurité de notre enfant s’il devait nous arriver quelque chose. Comme nous ne sommes pas mariés, nous avons dû nous avons naturellement souscrite directement auprès de Zurich. C’est extrêmement précieux.»

Pour Kaya, aucun de ces sujets n’est important. Elle est toujours confortablement installée dans sa poussette et offre ses plus beaux sourires aux collègues qui passent par la cafétéria. Une véritable star locale.
 

Plus d’articles

Le père s'assoit avec sa fille sur le canapé et lit un livre

Bien prévoir, même à temps partiel

Des enfants ou une carrière? Aujourd'hui, les deux sont possibles – le monde est devenu beaucoup plus souple et le temps partiel s'est largement répandu.
Femme regarde une ville

Être bien assuré(e) lors d’un congé sabbatique

Vous avez envie de faire une pause? Suffisamment assuré(e), vous pouvez profiter du congé sabbatique encore plus tranquillement.
Couple fait selfie

Le journal intime d’une alliance

Les objets de valeur peuvent vivre bien des choses: une alliance raconte ses aventures palpitantes.