Zurich donne une voix aux enfants

Un homme lit un livre avec des enfants

Zurich donne une voix aux enfants

Le Conseil fédéral suisse a été mandaté par le Parlement pour mettre en place un service de médiation indépendant pour les droits de l’enfant. Par son engagement, Zurich veille à fournir une solution transitoire aux personnes qui en ont besoin.
Les APMA, les curateurs, les tribunaux et la police sont là pour aider les enfants, les soutenir et garantir leurs droits. Mais bien trop souvent, cela ne se passe pas comme prévu. C’est précisément dans ces cas qu’intervient l’Office de l’Ombudsman des droits de l’enfant Suisse. Ses experts analysent la situation avec les enfants et réfléchissent au type de soutien dont ils ont besoin. Auprès de l’Office de l’Ombudsman des droits de l’enfant Suisse, les enfants obtiennent des réponses à leurs questions ou des informations sur les interlocuteurs auxquels s’adresser. Les experts jouent le rôle d’intermédiaires entre les enfants et les spécialistes. Les enfants sont préparés aux entretiens et obtiennent des explications sur leurs droits. Il s’agit d’un échange gratuit axé sur la confiance.  

Cette offre est notamment possible grâce à l'engagement et au financement de Zurich Suisse et de la Z Zurich Foundation, une fondation d'entreprise créée par des membres de Zurich Insurance Group. Le financement provient également du produit des missions volontaires des employés de Zurich. En outre, le médiateur privé est financé par des contributions volontaires de la Confédération et des cantons.  

Il s’agit d’une solution transitoire. Dans quelques années, la Confédération devrait prendre la responsabilité de l’Office de l’Ombudsman. Une motion en ce sens a été adoptée par les Conseils fédéraux. Désormais, la balle est dans le camp du Conseil fédéral, qui doit élaborer un projet de loi.  

Une implication précoce de l’Office de l’Ombudsman des droits de l’enfant peut largement contribuer à réduire la souffrance psychologique des enfants concernés. Grâce à l’engagement de Zurich, cette solution est désormais possible en attendant qu’une solution soit trouvée à l’échelle nationale.