John Baker: par amour de l’artisanat

Homme dans la boulangerie

John Baker: par amour de l’artisanat

Préparés fraîchement chaque jour et vendus avec charme, les délices de John Baker procurent des moments de plaisir dans le monde entier. Ce qui a commencé petit est maintenant une histoire à succès dans la ville de Zurich.
Quoi de plus tentant que du pain frais: une croûte croustillante, à l’arôme léger de caramel, et une mie moelleuse... Le mélange de farine, d’eau, de sel et de levure séduit. À tel point que la clientèle n’hésite pas à faire la queue pendant vingt minutes le dimanche matin pour acheter du pain. Cette queue est visible à la Helvetiaplatz dans la ville de Zurich devant la boulangerie John Baker.

Vers la réussite avec beaucoup d’amour

Ce qui a commencé en 2013 avec quatre partenaires fondateurs et le premier point de vente à la gare de Stadelhofen est une success story zurichoise. Huit ans plus tard, quelque 120 collaborateurs pétrissent, façonnent et vendent les petites et grandes gourmandises dans six points de vente répartis dans la ville – avec beaucoup d’amour et beaucoup de savoir-faire. L’assortiment comprend toutes sortes de pains, ainsi que des sandwichs, du birchermuesli, des gâteaux et des salades.

Artisanat boulanger traditionnel

Les pâtes de John Baker sont des produits naturels vivants sans stabilisateurs et, bien sûr, de qualité biologique. Ils reposent pendant environ 24 heures et fermentent pendant ce temps. Avec des temps de fermentation plus courts, le pain ne repose souvent que deux ou trois heures et n’absorbe qu’environ 60 % de l’eau. En revanche, la pâte John Baker, fabriquée traditionnellement à la main, retient jusqu’à 80 % d’eau, reste donc humide et se conserve beaucoup plus longtemps.

La grande famille Baker

«Chez John Baker, nous voulons toujours penser d’une manière nouvelle et différente», affirme Jens Jung, fondateur et CEO de John Baker. Mais cela ne fonctionne que si tous les collaborateurs peuvent apporter leur savoir-faire et leurs souhaits. Par conséquent, John Baker a des hiérarchies plates et donne aux collaborateurs un grand pouvoir de décision. Cela crée des équipes dynamiques et familiales qui s’encouragent mutuellement à trouver de nouvelles idées. Le succès leur donne raison, comme en témoignent de façon impressionnante les longues queues devant les magasins.

Seul le meilleur compte

Lorsque le travail est réalisé de manière innovante, il peut arriver que quelque chose se passe mal. Si des tiers en subissent les conséquences, cela peut coûter très cher. Par exemple, si un client glisse sur les escaliers fraîchement nettoyés dans les locaux de l’entreprise et se casse la jambe, voire subit des blessures plus graves. C’est l’entreprise qui en répond avec son patrimoine. «En tant que jeune entreprise, nous ne disposons pas de l’assise financière nécessaire pour supporter nous-mêmes de tels dommages», ajoute Jens Jung. C’est pourquoi il mise sur l’assurance responsabilité civile entreprise de Zurich: «En fin de compte, je veux toujours ce qu’il y a de mieux pour mes collaborateurs, nos produits et notre clientèle.»

Une protection supplémentaire

Même si des prétentions injustifiées sont formulées à l’encontre de John Baker, Zurich se porte garante de la boulangerie biologique de Zurich et défend ces prétentions. Cette protection juridique dite passive est un autre avantage de l’assurance responsabilité civile entreprise. Mais ce n’est pas tout. L’assurance peut être complétée par des prestations complémentaires individuelles. «Pour les entreprises de fabrication telles que John Baker, par exemple, nous recommandons d’inclure la couverture supplémentaire des frais de rappel», explique Nathalie Thiemann, inspectrice des sinistres chez Zurich. Avec ce module complémentaire, Zurich prend en charge les frais encourus, par exemple, si des produits défectueux susceptibles de nuire à une personne doivent être rappelés.

Plus de temps pour sa propre passion

«Grâce à la couverture d’assurance de Zurich, nous pouvons nous consacrer à ce que nous aimons faire sans inquiétude et en toute bonne conscience. Faire de la boulangerie et rendre les gens heureux avec des bons produits», affirme Jens Jung. Et si les clients n’ont pas envie de faire la queue, ils peuvent demander un kit de démarrage au levain gratuit pour faire leur propre pain. Bientôt, de nombreux coins de la ville sentiront l’odeur du délicieux pain frais.

Plus d’articles

Planted: l’innovation au service de la révolution végane

La start-up «Planted» fait fureur avec sa viande innovante à base de plantes et mise sur des processus de production numériques. Cela donne lieu à de toutes nouvelles opportunités mais aussi à des risques, par ex. dans le domaine cyber. Zurich accompagne Planted en tant que partenaire d’assurance depuis sa création.
Un blogueuse food cuisine des spaghettis

Une blogueuse food qui voit grand

Anastasia Lammer aime essayer de nouvelles recettes et nous entraîne dans ses voyages culinaires grâce à ses vidéos.
Des collègues de travail féminines discutant du travail au bureau

Quel contrat d’assurance serait intéressant pour vous?

L’outil d’analyse PME vous offre un aperçu sur les risques potentiels que peut rencontrer ta start-up et sur la manière de vous assurer. Ainsi, vous pouvez composer vous-même facilement votre combinaison d’assurances sur mesure.