Pour que voyager avec des enfants ne soit plus une corvée

Pour que voyager avec des enfants ne soit plus une corvée

Ils s’agitent sur la banquette arrière, sont pris de malaise dans le train, ou tapent du pied dans la salle d’embarquement: pour voyager avec des enfants, il faut des nerfs solides. Quelques trucs et astuces pour rendre le voyage plus serein – en voiture, en train, en avion...

Des jeux pour les trajets en voiture

Les longs trajets en voiture sont pénibles pour les petits enfants. Instaurez la bonne humeur sur la banquette arrière, avec des en-cas, un livre audio, des jeux de cartes et suffisamment de pauses. Dans l’idéal, partez tôt le matin ou le soir – en espérant que les enfants s’assoupissent. Dans la mesure du possible, choisissez vos horaires de façon à éviter les embouteillages; et n’oubliez pas une trousse de voyage au cas où vous devriez vous arrêter pour la nuit.

Maman, Émilie m’a tapé!

Icon: Auto

Déguster les parts de gâteau

Divisez votre trajet en tranches de gâteau, par exemple 6 parts de 100 km pour un voyage de 600 km. Pour cela, prenez 6 morceaux de carton et dessinez un cercle sur chacun. Marquez combien de morceaux sont déjà «mangés» et donnez à vos enfants les cartes correspondantes. Pour les bambins déjà à l’âge du jardin d’enfant, la progression du voyage est mieux compréhensible – et peut-être plus douce, si vous accompagnez chaque carte d’une friandise ou d’un fruit sec.
 

Le «navigateur» en chef

Nommez votre enfant (déjà écolier) navigateur en chef et confiez-lui des missions spécifiques au trajet – par exemple vous signaler le premier panneau qui indique le Saint-Gothard. Ou bien ouvrir l’œil vaillamment pour détecter l’aéroport, la prochaine aire de repos ou station-service, le lac des Quatre-Cantons, la frontière du canton, un monument particulier ou tout simplement la mer à l’horizon. Ainsi, vous impliquerez activement votre enfant dans le voyage et lui procurerez une série de petits succès. Si vous le souhaitez, vous pouvez récompenser chaque découverte par un mini-cadeau, par exemple une bande dessinée, une friandise ou un livre audio.
 

Inventer des histoires sur les autres voyageurs

Pour faire passer le temps dans les embouteillages, rien de tel que d’inventer des histoires insolites sur les voisins des autres véhicules: et plus elles sont palpitantes, plus le temps passe vite! Par exemple l’homme renfrogné dans la berline grise est en réalité un agent secret, qui doit à tout prix apporter en lieu sûr des données ultraconfidentielles. Pas étonnant qu’il ait l’air si nerveux! Et la famille dans le vieux minibus, qui a l’air de se disputer? La petite fille aux boucles blondes est en fait une princesse déguisée, kidnappée d’un pays lointain dans le sud. Pour échapper à ses ravisseurs, elle se cache dans une famille d’accueil… Mais vos enfants ont certainement bien d’autres idées!

Des jeux pour les trajets en train

Dans le train aussi, l’espace est confiné et le paysage défile; et dans un compartiment ordinaire, chaque dispute a un public. Sur la plupart des grandes lignes, vous pouvez réserver des sections privatives – ou encore des sections réservées aux familles; vous vous ferez moins remarquer lorsque vous devez changer des couches, lire un livre d’histoires ou chanter des comptines. À propos: entre 9 et 16 heures, les trains sont bien moins remplis.

Papaaa! Quand est-ce qu’on arrive?

Le bingo des gares

Donnez à vos enfants une mission différente à chaque gare: qui repérera le premier un barbu, une femme en chandail rouge ou une poussette? Et ça fonctionne aussi quand le train roule: qui verra un cheval noir? Un étang? Un vélo argenté? Vous pouvez aussi préparer une carte où vos enfants pourront cocher les cibles repérées. Un conseil: n’en faites pas une compétition, au risque de susciter rancœurs et frustrations. Laissez vos enfants chercher – et gagner – ensemble.
 

Le quiz des villes

Consignez quelques faits sur vos étapes de voyage et à chaque gare, faites un petit quiz: qui a fondé Zurich: les Celtes, les Romains, Zwingli? Ou saints Félix et Regula? Quel personnage historique célèbre vient de Genève? Quelle est la spécialité de Soleure? Quel est le monument le plus célèbre de Milan? Donnez le choix entre quatre réponses, dont une drôle ou absurde – et n’hésitez pas à approfondir: comment sait-on que Zurich a été fondée par les Celtes? Et au fait, qui étaient les Celtes?
 

Autocollants, dessins et autres bricolages

Les voyages en train se prêtent à merveille aux activités stationnaires: donnez à vos enfants un nouveau jeu de cartes, ou surprenez-les avec un album à colorier (ou à autocollants). Il existe des livres à colorier complexes, pour les enfants un peu plus âgés, ou des livres d’autocollants où vos rejetons pourront habiller, maquiller, déguiser des figurines. D’autres combinent bandes dessinées, énigmes et autocollants, par exemple de Lego.

Des jeux pour les voyages en avion

La plupart des enfants adorent prendre l’avion – mais pas le réveil à 4 heures du matin. Faites dormir vos enfants dans les vêtements qu’ils porteront pendant le voyage, pour gagner du temps – prévoyez une heure de plus, afin de ne pas devoir les traîner, geignards, à travers l’aéroport. Et restez détendue si votre petit diablotin de deux ans s’excite à la porte d’embarquement: certes, 200 personnes l’entendent, mais 100 se disent: «Moi aussi j’ai connu ça», et 50 «J’étais aussi comme ça quand j’étais petit». Dans le fond, celle qui s’énerve le plus, c’est vous.

Je veux encore dormir!...

Notre destination

Racontez à vos enfants des histoires sur votre destination, accordées à leur âge: qu’est-ce qu’on y mange? Quelles personnes célèbres y ont grandi, vécu? Qu’est-ce qu’on y trouve comme faune, comme flore? Que faut-il absolument y voir? Quels sont les grands moments de l’histoire du pays? Pour un écolier, procurez-vous un livre dont l’histoire se déroule dans ce pays, ou laissez-le feuilleter votre guide de voyage.
 

Les chevaliers du ciel

Procurez-vous un livre d’image ou un album pédagogique sur le thème de l’avion et de la conquête du ciel. Vous pouvez le feuilleter avec vos enfants et répondre à toutes leurs questions. Ou bien lisez-leur un romain dans lequel les avions jouent un rôle central: des classiques comme «La vallée de l’aventure», d’Enid Blyton, «La classe volante» d’Erich Kästner ou l’album «Lindbergh – l’aventure d’une souris volante». Il existe aussi différents récits audio sur ce thème.
 

Faites-les bouger!

Plus que deux heures jusqu’au décollage… Faites bouger vos enfants avant qu’ils deviennent agités et énervants! Pendant que l’un des parents surveille les bagages, l’autre joue au jeu des escaliers: arriverons-nous à grimper 150 marches en 15 minutes? Ou à compter exactement 555 pas? Si oui, les bambins auront droit à un gâteau ou un dessert. Une autre possibilité, «la promenade chrono»: toutes les cinq minutes, un autre enfant peut prendre la tête de la balade et mener les autres où bon lui semble.

Voyagez bien couverts

Une assurance voyages prend en charge les frais d’annulation si un enfant tombe malade au mauvais moment; en cas d’accident à l’étranger, elle paie pour le rapatriement. Un service d’assistance vous couvre en cas de panne et l’assurance inventaire du ménage couvre vos bagages. Si vous incluez le «supervol», l’assurance paie en outre pour le remplacement des bagages, si vos valises atterrissent par erreur au mauvais endroit.