Pour bien démarrer la saison de vélo

Cycliste sur la route

Pour bien démarrer la saison de vélo

Lorsque les températures deviennent plus douces au printemps, nombreux sont ceux qui ressortent leur vélo pour se remettre en selle. Pour démarrer sur les chapeaux de roues, un petit contrôle technique s’impose: la pression des pneus est-elle bonne, la chaîne est-elle bien graissée, l’éclairage et les freins sont-ils opérationnels?
VTT, vélo de course ou vélo électrique, chaque vélo a besoin d’un minimum d’entretien. En règle générale: bien entretenir son vélo permet de réduire l’usure et de faire des économies. Avant la première sortie, il est indispensable de contrôler deux choses sur votre vélo: les pneus et les freins.

Comment préparer votre vélo pour le printemps

  • Des pneus en bon état sont la garantie de pédaler en toute sécurité. La profondeur de la bande de roulement doit être bien visible. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra acheter de nouveaux pneus. La pression des pneus est-elle bonne? La pression recommandée varie en fonction du type de vélo. La pression minimale et maximale sont généralement indiquées sur le flanc du pneu. En règle générale, moins il y a d’air, plus le pneu adhère par exemple sur les sentiers, et plus le niveau de confort est élevé. Et vice-versa: plus il y a d’air, plus la résistance au roulement et le risque de crevaison diminuent.
  • S’ils sont trop bruyants, cela signifie que quelque chose ne va pas avec les freins. Vérifiez si l’épaisseur de la garniture des plaquettes de frein est suffisante. Pour contrôler les freins à disque, la méthode privilégiée consiste à passer une lampe de poche entre le disque et les plaquettes de frein. Pour vérifier facilement le bon fonctionnement des freins, il suffit de soulever le vélo, de faire tourner énergiquement la roue et de serrer les freins d’un coup sec. Elle doit s’immobiliser rapidement sans couiner. Prudence pendant l’entretien: veillez à ne pas laisser de l'huile ou de la graisse entrer en contact avec les disques de frein, car cela risquerait de réduire la puissance de freinage, ce qui peut être dangereux.

Au-delà du programme d’entretien obligatoire, les contrôles et les mesures de précaution suivants sont tout aussi importants:

  • Éclairage: le connecteur est-il bien installé sur la dynamo de moyeu et sur la lampe du vélo? Si ce n’est pas le cas, la lampe ne fonctionnera pas, et il est dangereux de rouler sans éclairage.  
  • Visserie: toutes les vis au niveau du guidon, de la selle, du pédalier et des pédales sont-elles bien serrées? Point important: si vous avez installé des paniers sur votre vélo, vous devez également contrôler si les vis sont bien serrées au niveau des garde-boues et en-dessous du panier.       
  • Chaîne: en ce que concerne la pièce maîtresse du vélo, la règle générale est la suivante: une chaîne métallique propre et brillante est une chaîne de qualité. Avant la première balade de printemps, il est nécessaire de la nettoyer et de la graisser. Dans l’idéal, il faut la nettoyer à l’aide d’un chiffon et ajouter un peu de nettoyant pour chaîne à vélo. Si des taches brunes ou des traces de rouille sont visibles sur la chaîne du vélo, un passage à l’atelier s’impose.
  • Nettoyage: un nettoyant spécial pour cycles ou un liquide vaisselle dilué conviendront parfaitement. Lors d’un nettoyage à l’eau, il faut toutefois procéder avec précaution. Ni le nettoyeur haute pression ni le tuyau d’arrosage ne sont adaptés pour nettoyer les vélos. Certaines zones ne peuvent pas être nettoyées à l’eau comme les freins, la chaîne ou les axes de pédalier du vélo.
     

En avant! En pleine forme sur mon vélo!

La première randonnée à vélo après la pause hivernale peut s’avérer fatigante. Daniel Schefer, fondateur de la Swiss Bike School, résume les choses ainsi: reprendre l’entraînement en douceur et ne pas surestimer ses forces. Une planification consciencieuse est la clé du succès: commencez par des excursions faciles à la journée puis augmentez progressivement la distance pour retrouver une bonne condition physique. Une sortie à vélo de 20 km deux fois par semaine serait idéale. Au printemps, il est recommandé de porter des vêtements chauds et des gants pour prévenir les problèmes d’articulation! Ne pas oublier de prévoir une protection anti-pluie afin d’être parfaitement équipé pour braver toutes les intempéries. Ne pas négliger les exercices d’étirement du tronc et du dos, avant et après la course. Dès qu’on a retrouvé une bonne condition physique, on peut peaufiner sa technique de course en perfectionnant son équilibre et son agilité par exemple. Pour améliorer la sécurité et se faire davantage plaisir, il est intéressant de participer à un cours de technique cycliste et de sécurité à la Swiss Bike School.

Entretenir régulièrement son vélo est toujours une bonne chose

Les pneus et la chaîne doivent être entretenus régulièrement. Il est recommandé d’ajuster la pression des pneus au moins une fois par mois. Pour les cyclistes qui roulent beaucoup, des pneus «anti-crevaison» seront parfaits. Grâce à un revêtement de pneu spécial, les objets pointus ne peuvent pas endommager la chambre à air du vélo – rien de plus pratique! Nettoyer soigneusement la chaîne avec une brosse spéciale pour chaîne de vélo et la graisser modérément. Plus la chaîne est sollicitée, plus elle se détend. Si elle n’est pas remplacée à temps, les pignons arrière risquent d’être endommagés – ce qui peut s’avérer plus coûteux que l’achat d’une nouvelle chaîne. Pour cette raison, tout cycliste un tant soit peu passionné se doit de la contrôler régulièrement.

Les principaux conseils:

Daniel Schefer
Daniel Schefer, fondateur de la Swiss Bike School, www.bikeschool.ch
«Je conseille de faire réviser son vélo par un professionnel au moins une fois par an afin de vérifier l’absence de défauts techniques. Les frais de révision restent limités. Des freins en bon état de marche, une chaîne bien graissée et un éclairage fonctionnel sont essentiels à la sécurité. Ces conditions sont indispensables afin que vous puissiez planifier votre première sortie de printemps en toute sérénité - en VTT, en vélo de course ou en vélo électrique. Et surtout n’oubliez pas: le casque doit lui aussi être vérifié régulièrement – le revendeur spécialisé pourra vous conseiller là aussi.»

Plus d’articles

Vélo en mouvement

En selle? Oui, mais en toute sécurité!

Le VTT est une source de sensations fortes! Mais ces instants formidables ne sont pas sans risques. Daniel Schefer, fondateur de la Swiss Bike School, nous explique ce qu’il faut savoir.
Couple assis sur un banc à côté de leurs vélos de course

«Identifier les risques pour les éviter»

Dans une interview, Severin Schefer, de la Swiss Bike School, nous donne ses conseils pour faire du vélo de course en toute sécurité.

Vélos électriques – un danger sous-estimé

Heureux qui possède un vélo électrique. Prudence toutefois: les vélos électriques font partie des moyens de transport les plus dangereux.