Dommage aux véhicules parqués: voici le cadeau qu’il vous faut!

Dommage aux véhicules parqués: voici le cadeau qu’il vous faut!

L’Avent, un temps de méditation et de recueillement? Au moment de faire les courses, c’est tout l’inverse: les centres commerciaux et les garages souterrains sont bondés et on ne pense qu’à une seule chose: où stationner sa voiture?

De jour en jour, plus la fin de l’année approche, plus la frénésie de consommation des Suisses et Suissesses augmente. Plus de la moitié attendent le mois de décembre pour acheter leurs cadeaux, voire les deux dernières semaines avant Noël pour un quart d’entre eux. Une véritable euphorie des achats! Cela se traduit aussi par de la nervosité au niveau des places de stationnement et dans les parkings.

Sous-estimation des distances

Dans les parkings étroits, il peut vite arriver, sans le vouloir, de percuter quelqu’un. C’est frustrant mais pas tragique: l’assurance responsabilité civile paie pour le dommage à d’autres véhicules. Et si vous avez aussi endommagé votre propre voiture, c’est votre assurance tous risques qui paie. Cela vaut également lorsqu’aucun autre véhicule n’est impliqué et que le vôtre a fait connaissance d’un peu trop près avec un pilier.

Important: si vous êtes confronté(e) à une telle situation, photographiez le dommage au véhicule tiers et à votre propre véhicule - ainsi que les plaques d’immatriculation et le lieu de l’accident. Cela facilite ensuite le traitement, évite les discussions et aide à oublier rapidement les fâcheux impacts. En outre, vous devez aussi informer l’autre conducteur de votre prouesse involontaire, soit en l’attendant, soit en la notifiant à l’autorité de police.

Un inconnu raie votre véhicule

Mais qu’en est-il si, lorsque vous revenez de vos courses, votre voiture présente des impacts importants mais que celui qui en est l’auteur est parti sans laisser de nouvelles? Si, dans son assurance de véhicules à moteur, le conducteur a sélectionné l’option «Dommage aux véhicules parqués», l’assureur prend en charge la réparation – sans franchise. Les assurés sans cette option perdront pendant un certain temps l’envie de dépenser car ce seront sans doute à eux de payer la réparation. C’est en tout cas ce qui est en vigueur pour de simples rayures et impacts.

Pour que Noël ne tombe pas à l’eau

Toutefois, si la voiture est fortement endommagée et si les frais de réparation s’élèvent à plus de 1’000 francs suisses, le Fonds National Suisse de Garantie (FNG) apporte son aide. Ce fonds a été conçu pour des cas difficiles où le conducteur fautif est inconnu ou n’est pas assuré. Si l’auteur de l’accident ne peut pas être identifié, le détenteur doit prendre en charge lui-même une franchise de 1’000 francs. Là encore, prenez des photos de votre voiture et de ce qui se trouve autour du lieu de l’accident. Et signalez le cas à l’autorité de police.