Tremblement de terre

Tremblement de terre

UN DANGER NATUREL SOUS-ESTIMÉ

En Suisse, la terre tremble très souvent, mais c'est rarement qu'elle tremble violemment. Mais si la terre se mettait à trembler réellement fort avec une magnitude de 6 ou davantage, les dégâts peuvent être énormes. Une construction parasismique coûte en moyenne seulement 1% du montant de la construction neuve.

En moyenne, la terre tremble deux fois par jour en Suisse, mais sur les quelque 800 tremblements annuels, seule une dizaine est perceptible. C’est précisément ce point-là qui nous donne l’impression d’être en sécurité. Mais nombreux sont ceux à ignorer que les tremblements de terre sont le danger -naturel le plus destructeur.

Il s’est écoulé un certain temps depuis les derniers tremblements violents en Suisse, soit en 1946 à Sierre et en 1855 à Viège-Stalden. Par conséquent, la population a de la peine à se représenter et encore moins à évaluer une telle catastrophe. C’est précisément cette situation-là qui présente un risque accru pour les personnes et leurs biens.

D’un point de vue statistique, on peut s’attendre chez nous à un séisme de magnitude 6 tous les 100 ans. Dans un rayon de 25 kilomètres autour de l’épicentre, les maisons, les ponts et les rues subiraient des dégâts massifs. Aujourd’hui, un séisme comme celui de 1356 à Bâle (le plus destructeur de toute l’Europe centrale avec 6,6 de magnitude) ferait, dans la même région, jusqu’à 2000 victimes et entraînerait des dégâts aux immeubles et aux biens mobiliers coûtant entre 50 et 100 milliards de francs. Dans toute la Suisse, seuls 3 milliards de francs sont actuellement assurés par le pool compétent, une somme inférieure à un pour mille de la valeur de tous les bâtiments, de leur contenu et des infrastructures de Suisse. Ainsi, l’assurance contre les tremblements pourrait devenir obligatoire, afin de combler cette lacune de couverture.

Les secousses les plus violentes et les plus -fréquentes sont enregistrées dans la vallée du Rhin saint-galloise, en Engadine, au centre des Grisons, en Suisse centrale et en particulier en Valais et à Bâle. Toutefois, selon l’Office fédéral de l’environnement, le risque de séisme ne devrait être ignoré dans aucune région. Mais pourquoi, en fait, la terre tremble-t-elle en Suisse? Depuis des millions d’années, la plaque eurasiatique est en contact avec la plaque africaine. Comme deux blocs de glace, les plaques continentales s’imbriquent et se frottent l’une contre l’autre. Si, en raison de la surcharge, la roche se brise et que les tensions accumulées en profondeur se relâchent, la terre tremble. Nous ressentons également ce phénomène en Suisse. En somme, la formation des Alpes est également due à la collision de ces plaques.

DÉMARRER L’ANALYSE Retour a la page d'accueil

Dangers naturels en Suisse

BackToTop