Radon

Radon

Le danger invisible

Après le tabagisme, le radon est la deuxième cause la plus fréquente de cancer du poumon en Suisse. Un radier en béton étanche à l'eau offre une protection sûre et peu coûteuse.

Dans le passé, ceux qui construisaient déplaçaient souvent une fourmilière sur le site projeté. Si les fourmis s'en allaient, on construisait à cet endroit. Si elles restaient, on choisissait un autre site pour construire. C'est ce que raconte la tradition. Aujourd'hui, il est scientifiquement prouvé que les fourmis forestières construisent de préférence leur nid dans des endroits appelés zones de perturbations, c'est à dire au-dessus de fissures et de crevasses, où des gaz naturels comme le radon émanent souvent du sol.

Il semble que nos ancêtres savaient que les fournis aiment les endroits que l'homme devrait éviter. Car lorsque le radon – invisible et inodore – sort de terre, la situation devient dangereuse. Le radon se forme en permanence par la désintégration de l'uranium radioactif qui se trouve en petites quantités partout dans le sous-sol.

Plus le sous-sol est perméable, plus le radon peut monter à la surface. C'est pourquoi la prudence est de rigueur pour les constructions sur un sol poreux, au-dessus de fissures, crevasses, éboulis ou zones karstiques. En raison de sa topographie, la Suisse est particulièrement touchée, la concentration en radon la plus élevée se trouvant dans les Alpes et dans le Jura. Mais sur le Plateau suisse également, certains bâtiments sont hautement pollués. Car le radon peut se trouver partout – avec des différences locales très marquées: un bâtiment peut par exemple être à peine pollué alors que la maison voisine identique l'est considérablement.

Ce sont notamment les pièces situées au rez-de-chaussée et au sous-sol qui présentent un risque d'exposition au radon. Le radon pénètre à l'intérieur de la maison par les endroits perméables des sols et des murs en contact avec la terre. En hiver plus particulièrement, le phénomène appelé «effet de cheminée» produit un effet d'aspiration. L'air chauffé qui monte à l'intérieur de la maison provoque une dépression à peine perceptible dans la cave et les étages inférieurs. Renforcée par les ventilateurs ou les cheminées, cette aspiration entraîne le radon et d'autres gaz vers les étages supérieurs, sauf si le rez-de-chaussée et le sous-sol sont fermés par des portes étanches à l'air.

Un contrôle de la concentration en radon est recommandé lorsqu’il s’agit de nouveaux bâtiments ou de rénovations. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) met à disposition une liste des services de mesure agréés pour l'acquisition et l'analyse de dosimètres. Prix: 70 à 100 francs. Lorsque la valeur limite est dépassée, il convient de faire appel à un expert.

Pour une protection au radon de nouvelles constructions avec un radier fermé, les coûts supplémentaires sont évalués à quelque 2'000 francs par maison individuelle, pour un assainissement lié au radon, ils sont estimés entre 4’000 et 8’000 francs.

DÉMARRER L’ANALYSE Retour a la page d'accueil

Dangers naturels en Suisse

BackToTop